Voici quelques styles de combat qui vous permettront de déterminer comment engager un char ennemi en fonction de votre propre char et de la situation.

Vous entendrez vos compagnons d'arme parler de différents styles de combats. Voici quelques-un de ces styles.

Sniping

Le sniping implique de se tenir en retrait de l'action, et de tirer à partir d'une cachette. Que vous snipiez une bagarre située au loin ou que vous choisissiez vos cibles de manière opportuniste alors qu'elles descendent une route que vous surveillez, le sniping vous permet d'endommager l'ennemi avec un risque réduit de subir des dommages en retour. Un avertissement : Si vous tirez au milieu d'une bagarre avec des chars de chaque côté ou nez à nez, prenez garde au fait que votre canon n'est pas conçu pour des frappes chirurgicales. Pour être plus clair, vous faites des dégâts par explosion. Même si vous touchez votre cible, vous pouvez infliger de petites quantités de dommages à votre coéquipier. Si vous manquez votre cible, vous pouvez tuer votre coéquipier. Choisissez donc vos cibles judicieusement.

NOTE : Savez-vous que vous pouvez regarder alentour sans bouger votre tourelle ? Gardez le bouton droit de votre souris enfoncé et vous pouvez déplacer la caméra sans bouger votre char ni votre tourelle. Utiliser cette technique vous permet de garder votre canon pointé sur un endroit précis alors que vous jetez un oeil ailleurs sur la carte. (Ne confondez pas cette astuce avec le fait de bloquer vos chenilles, ce que vous pouvez faire avec les chars ne disposant pas de tourelle comme les TD et les artielleries en utilisant la touche « X ». Ce raccourci clavier ne fonctionne pas pour les chars possédant une tourelle)

Le tir en passant (Drive-By)

Alors que vous passez à côté d'un char, vous lui tirez desus et vous continuez votre chemin. Cette technique est particulièrement efficace contre un adversaire déjà engagé dans une bataille de piqûre d'insecte ou accaparé par une autre cible.

Dogfight

Le dogfight est une forme libre de mélée. Au lieu de rester immobiles en face-à-face, les participants à un dogfight sont en mouvement, essayant de se montrer plus habile que l'opposant et d'arriver sur les flancs ou sur l'arrière. Si plusieurs chars de chaque équipe sont engagés dans ce type de combat, cela peut rapidement devenir chaotique et vous pouvez facilement finir par endommager un allié qui se retrouve dans votre ligne de mire juste au moment ou vous tirez votre obus.

L'embuscade

Les TD sont les rois de l'embuscade, toutefois, les embuscades peuvent également être efficaces pour vous (spécialement contre des chars de tiers inférieur). Les opportunités peuvent se présenter souvent alors que vous effectuez du Ninja scouting. Alors que vous effectuez du repérage pour votre artillerie, un char ennemi approche sans savoir que vous êtes là. Parce que personne n'est proche et que vous savez que vous pouvez vous occuper de ce char relativement facilement, vous le laissez approcher et BOOM ! Vous avez fait une embuscade. Les embuscades sont aussi familières de l'anti-scout passif. Par exemple, sur la Ligne Siegfried, vous vous cachez dans un buisson le long d'une route fréquentée par les scouts et attendez que votre victime approche. Laissez-la s'approcher suffisamment pour qu'elle ne puisse pas sortir de votre champ de vision après votre premier tir et explosez-la !

L'attaque de flanc (Flanking)

L'attaque de flanc est un classique des chars mediums rapides. L'attaque de flanc nécessite de se retrouver sur le côté ou à l'arrière d'un char ennemi, vous permettant de tirer sur les parties les plus faibles de son armure. Une fois fois attaqué de cette façon, l'ennemi n'a aucun moyen de s'échapper du feu. Si il fait face à un char, l'autre peut alors taper dans son flanc. Si il tourne, c'est la situation inverse.

Bien qu'employée fréquemment par équipe, l'attaque de flanc est également très efficace en solitaire contre les TD et les artilleries. En fait, c'est le moyen recommandé pour les attaquer. Seuls les braves et les téméraires les approchent de face. Si vous accorder un peu de valeur à votre vie, vous tenterez tout le temps de les approcher de côté ou de gagner leur flanc dès que possible.

Si vous savez que votre cible nécessitera plusieurs tirs pour être tuée (comme la plupart des TD de haut tiers), vous devez vous rapprocher autant que poissble du char ennemi pour l'empêcher de tourner et de vous faire face. Il y a deux moyens d'y arriver :

  • Dans la première, placez-vous sur son flanc et bougez en même temps que lui afin de maintenir votre position sur son flanc. Toutefois, faites attention : Si vous vous trouvez juste à côté de lui et que vous tirez, vous pouvez également vous endommager. J'essaye de rester à quelques mètres de distance de ma cible pour éviter ce désagrément, mais ce n'est pas toujours posible si vous désirez éviter qu'il vous fasse face.
  • La deuxième méthode est plus efficace. Placez-vous juste derrière l'ennemi. Il est alors facile de se déplacer en même temps que lui et de maintenir votre position. En même temps, il est facile de se reculer de quelques mètres, de tirer sans risque, et de de vous replacer avant qu'il puisse tourner. En outre, si l'ennemi a un canon placé à l'avant, vous pouvez lui tirer en plein dans le dos sans avoir à reculer et sans risque d'endommager votre propre char.

La piqûre d'insecte (Peek-A-Boo)

En utilisant une cachette, vous surgissez, tirez et vous recachez. Vous pouvez utiliser des maisons, des rochers, des carcasses de chars, des chars en vie, presque n'importe quoi qui vous protège pendant que vous vous cachez derrière. Vous pouvez même vous cachez derrière des murs ou des voitures, faites juste attention qu'un fois qu'ils ont subis un tir, ils ne fournissent plus un abri, et qu'ils peuvent ne pas vous camoufler complètement.

La clé du succès est de synchroniser vos temps de rechargement et de visée avec vos déplacements. Si votre temps de rechargement est beaucoup plus rapide que celui de votre adversaire, envisagez de NE PAS vous cacher après avoir tiré si il a tiré récemment. Si vous restez en position de tir, vous pouvez le toucher alors qu'il s'apprête à faire de même et vous planquer avant qu'il y réussisse. Quelquefois, le fait que vous le touchiez le fera décamper avant même qu'il tire, vous permettant de rester en position, prêt à faire feu le premier.

une autre manière d'améliorer de manière drastique vos résultats quand vous faites du Peek-a-boo est d'attendre que l'ennemi fasse feu et ensuite d'avancer et tirer avec une sécurité relative. Non seulement votre cible ne peut vous tirer dessus, mais vous avez le loisir de prendre votre temps et d'ajuster votre tir.

Il est important de rester conscient de ce qu'il se passe autour de vous lorsque vous faites du Peek-a-boo. Vous restez en effet majoritairement statique, et votre char est particulièrement vulnérable quand il n'est pas en mouvement. Faites alors attention aux ennemis tentant de vous prendre de flanc ou de vous contourner et battez en retraite si vous vous en apercevez.

Quand d'autres chars sont présents et font du Peek-a boo à côté de vous, laissez le le plus gros, le plus lourdement blindé avoir la position intérieure. Par exemple, un Tigre II et vous êtes à un coin d'un immeuble échangeant des tirs avec un IS-6. Laissez le Tigre contre le bâtiment. De cette façon, vous pouvez utiliser son armure pour vous protéger et vous ne bloquerez jamais ses tirs lorsqu'il est prêt à faire feu.

Il est également impératif de ne jamais vous positionner juste derrière un allié, ce qui l'empêcherait de battre en retraite après son tir. Si cela signifie abandonner une opportunité de tir de votre part, faites-le. Repositionnez-vous et rejoignez la bataille.

Enfin, si cela est possible, essayer de de vous déplacer pour effectuer un Flank-a-boo !

La piqûre d'insecte sur le flanc (Flank-A-Boo)

Le Flank-a-Boo est une technique hybride de Peek-a-boo et d'attaque de flanc. Cette technique demande au moins deux chars pour pouvoir être effectuée et marche mieux si deux ou trois chars effectue du Peek-a-boo au même endroit. Lors d'un Flank-a-boo, les alliés effectuent du Peek-a-boo avec un char ennemi de deux côtés d'un obstacle ou un ennemi est caché. Quand l'ennemi tourne sa tourelle vers l'allié A, l'allié B effectue ses tirs. inversement, quand l'ennemi tourne sa tourelle vers l'allié B, celui-ci recule à l'abri et le A sort de sa cachette et fait feu. Le Flank-a-Boo est une technique extrêmement efficace de se débarrasser d'un ennemi avec un risque minimal pour les alliés.

Le cercle de la mort (Circle of Death)

Dans cette technique, vous utiliserez votre vitesse pour effectuer des cercles autour d'un char ennemi, lui interdisant de vous mettre en joue pendant que vous lui tirez dessus. Faites attention que tous les chars ne sont pas adaptés à cette technique. Notamment à cause de pertes de vitesse lors des virages, ou de la vitesse de rotation de l'ennemi. Dans une variante de cette technique, le char attaquant peut simplement changer sa position en effectuant des arcs de cercle, juste assez pour rester hors de l'alignement du canon du char adverse. Vous pouvez souvent utiliser cette technique avec succès, même en passant souvent devant la tourelle de votre adversaire, car vous n'êtes que très brièvement exposé. Grâce au lag du cercle de visée engendré par une tourelle en mouvement, la majorité des joueurs ne peuvent pas vous viser précisément lorsque leur tourelle est en rotation. Utilisez ce fait à votre avantage, mais attention, vous PASSEZ devant un canon qui peut vous renvoyer au garage.

L'éperonnage (Ramming)

L'éperonnage est souvent un art perdu ou inconnu dans World of Tanks. Heureusement, vous avec développé vos talents d'éperonneur... L'éperonnage est en théorie trés simple : vous foncez dans le char adverse ! Toutefois, A une certaine vitesse, cela peut être plus difficile que cela le laisse entendre. En effet, essayer d'éperonner un MT-25 ou un Pz 1 C qui se doute de vos intentions peut quelquefois ressembler à quelqu'un en train de chasser un cochon huilé.

Il y a deux raisons d'éperonner un char et quelquefois elles coïncident. Premièrement, et de manière évidente, vous les éperonner pour les tuer. Les dégâts causés par l'éperonnage sont calculés en utilisant plusieurs facteurs ; la différence de masse des chars en collision, le blindage, l'angle d'impact, etc. pleinment équipé, un cougar peut peser 25 tonnes, lui permettant d'éperonner efficacement des chars de tiers supérieur. Si vous voyer un char avec peu de points de structure restants, n'ayez pas peur et foncez lui dessus aussi vite que vous le pouvez !

Deuxièmement, l'éperonnage est une technique efficace permettant de stopper une percée ennemie. Prenons un scout ou un medium qui vous est passé derrière et qui se dirige vers votre artillerie. Éperonnez-le ! Souvent, vous pouvez décheniller un char lorsque vous l'éperonner. Fréquemment, cela conduit l'envahisseur à s'arrêter puis à la mort, soit par vous ou par vos co-équipiers.

Ceci dit, faites attention, l'éperonnage fonctionne dans les deux sens. Vous endommagerez l'adversaire, mais l'impact vous infligera des dégâts également (qui peuvent importants). Généralement, plus gros est le char que vous chargez, plus importants sont les dégâts que vous subirez. Il n'est pas souhaitable d'éperonner quelqu'un quand il ne vous reste plus beaucoup de points de structure, à moins que vous deviez absolument tuer ce char pour gagner la partie et que mourir vous-même soit le seul moyen pour.